Astuce ! Pour voir tous les nouveaux messages ou les messages non lus, il faut vous connecter avec vos identifiant et mot de passe et cliquer sur le menu "Accès rapide" en haut à gauche

Interpretation de la règle de classe des 10r

Tout sur le 10r ou Classe 10
Répondre
Avatar du membre
Bernard
Messages : 427
Enregistré le : sam. 16 juin 2012, 10:05

Interpretation de la règle de classe des 10r

Message par Bernard » jeu. 12 sept. 2019, 07:26

Bonjour à tous,

Voici une copie de la lettre que Robert GRUBISA, président du Comité Technique de l'IRSA a envoyé aux représentant de tous les pays membres de l'IRSA :

A Clearer Approach On Current Practices And Interpretations Of
Part Of The 10R Class Rules.
IRSA Technical Committee
Letter to the IRSA Members.
September, 2019
Please respond to this letter by 30 September 2019
10R Class Rules are ‘open’ rules with great freedom to develop, design and construct. However,
there is a current approach to the rules that needs to be clearer, so that everyone has the same
opportunity to sail within the same accepted rules.
To explain this situation, consider this approach:.
Scenario: “A week before the event a skipper sees the 8 day forecast and knows it will be blowing 20-
30 knots for the day of the race. He knows he will not need his No 1 or No 2 rigs in this wind and,
knowing his heaviest rig (the No 2) is at least 100 grams heavier than his lower rigs, he makes himself
a ballast that is 100 grams heavier.”
Rule interpretation
According to the current 2018 Edition of the International 10R Class Rule this scenario is not allowed:
“C.4.4 LIMITATIONS
(a) The boat shall sail with the hull, hull appendages and ballast used at the certification control
relating to the certificate used for the event.”
On the other hand, according to the C.6.1 of the 2002 Edition of the 10R Class Rule it only requires
the same hull appendages to be used during an event (except where there was loss or damage).
Class Rule E.1.1 required the hull appendages to comply with the current class rules. So, there was
no requirement for the boat to use the same hull appendages as at certification control.
As stated, 10R Class Rules are ‘open’ rules with great freedom to develop, design and construct. So
reverting to the previous "freedom" may make life easier to all involved. Obviously this approach has
an impact on the cost of maintaining a competitive 10R because of allowing multiple foils/ballast
combinations.
On the other hand, it is possible under current rules to have multiple certificates so an owner may
have more valid certificates for each of the foils/ballast combinations causing a problem as to how
to "connect" each configuration with the relevant certificate.
So in summary,
Do you agree to the IRSA Technical Committee amending the current wording of the International
10R Class Rules in order to allow the use of any hull appendages and ballast providing that the
limitations relating to the certificate used for the event are complied with. Final technically sound
wording of the amended class rule(s) to be provided by IRSA TC.
Please feel free to ask questions or suggest alternative approaches to this issue.
Regards,
Robert Grubiša,
(IRSA TC Chairman)


Merci de m'envoyer vos remarques ou suggestions, je les communiquerais au comité technique de l'IRSA
Modifié en dernier par Bernard le jeu. 12 sept. 2019, 07:57, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Bernard
Messages : 427
Enregistré le : sam. 16 juin 2012, 10:05

Re: Interpretation de la règle de classe des 10r

Message par Bernard » jeu. 12 sept. 2019, 07:54

Traduction Gogol améliorée (j'espère)

Une approche plus claire des pratiques et interprétations actuelles d'une partie des règles de classe 10R.
Comité technique IRSA
Lettre aux membres de l'IRSA.
Septembre 2019
Veuillez répondre à cette lettre avant le 30 septembre 2019.

Les règles de classe 10R sont des règles «ouvertes» avec une grande liberté de développement, de conception et de construction. cependant il existe une approche actuelle des règles qui doit être clarifiée, afin que tout le monde ait la même possibilité de naviguer dans les mêmes règles acceptées. Pour expliquer cette situation, considérons cette approche:

Scénario: "Une semaine avant l'événement, un skipper voit les prévisions météo sur 8 jours et sait qu'il va souffler 20 à 30 nœuds pour le jour de la course. Il sait qu'il n'aura pas besoin de ses gréements ° 1 ou n ° 2 dans ce vent et,sachant que son gréement le plus lourd (le n ° 2) pèse au moins 100 grammes de plus que ses gréements inférieurs, il se fait
un lest de 100 grammes plus lourd. "

Interprétation de la règle
Selon l'édition 2018 actuelle de la règle de classe internationale 10R, ce scénario n'est pas autorisé:
"C.4.4 LIMITES
a) Le bateau doit naviguer avec la coque, les appendices de la coque et le ballast utilisés lors du contrôle de la certification relatif au certificat utilisé pour la manifestation. "

En revanche, selon le C.6.1 de l’édition 2002 de la règle de classe 10R, il ne nécessite que les mêmes appendices de coque à utiliser pendant un événement (sauf en cas de perte ou de dommage).
La règle de classe E.1.1 exigeait que les appendices de la coque soient conformes aux règles de classe en vigueur. Donc, il y avait aucune obligation pour le bateau d'utiliser les mêmes appendices de coque que lors du contrôle de certification.

Comme indiqué, les règles de classe 10R sont des règles «ouvertes» avec une grande liberté de développement, de conception et de construction. Alors revenir à la "liberté" précédente peut rendre la vie plus facile à toutes les personnes concernées. De toute évidence, cette approche a un impact sur le coût de maintien d'un 10R compétitif en permettant de multiples
combinaisons quilles /lestss.
D’autre part, il est possible selon les règles actuelles d’avoir plusieurs certificats afin qu’un propriétaire puisse avoir des certificats valides pour chacune des combinaisons quille /lestt, ce qui pose un problème quant à la correspondance de chaque configuration avec le certificat correspondant.

Donc en résumé,
Acceptez-vous que le comité technique IRSA modifie le libellé actuel de la Règle de classe internationale de classe 10R afin de permettre l’utilisation de tout appendice de coque et de lest, à condition que les limitations relatives au certificat utilisé pour l'événement soient respectées. Le libellé final des règles de classe modifiées sera édité par le Comité Technique de l'IRSA.

N'hésitez pas à poser des questions ou à suggérer d'autres approches à ce problème.

Cordialement,

Robert Grubiša,
(Président du comité technique IRSA)

ger61
Messages : 31
Enregistré le : ven. 17 mai 2013, 20:43

Re: Interpretation de la règle de classe des 10r

Message par ger61 » jeu. 12 sept. 2019, 09:11

Tous ce que je peux dire: Je pratique le 10R depuis 40 ans. Pendant 37 ans les règles ont été courtes et claires. Depuis 3 ans env. il y a constamment des nouvelles règles, des modifications, des explications supplementaires, des explications des explications etc. amenant á 80 pages env. qu`il faut étudier avant de voir clair ou bien d`etre complètement confus.

La classe 10 est une classe avec de moins en moins de participants. Avec la complications des règles on est en train de desillusioner des interessés dès le debut.

Donc: retour à des regles simples et claires svp.

GER61hard

fra2542
Messages : 437
Enregistré le : mer. 27 juin 2012, 14:49
Localisation : Toulon

Re: Interpretation de la règle de classe des 10r

Message par fra2542 » ven. 13 sept. 2019, 16:45

Non à la course à l'armement. Donc non à la question.

Je suis bien conscient qu'en pratique il est compliqué pour un organisateur de savoir si une coque fait l'objet de plusieurs certificats, et que cette interdiction pourra être contournée par ceux qui le souhaitent.

Mais si des gars trichent pour leurs loisirs, c'est juste consternant.
Rémi Brès, éleveur de Margo depuis 1995

Achille
Messages : 106
Enregistré le : sam. 22 sept. 2012, 09:00

Re: Interpretation de la règle de classe des 10r

Message par Achille » ven. 20 sept. 2019, 10:30

Idée louable de Robert.
Cependant, même opinion que les compères Gerhard et Rémi : non.
La complexification des jauges ne mène à rien de beau, parfois il vaut mieux ré écrire (en plus court!) que de céder à la facilité de faire d'incessants ajouts.
Déjà, la récente normalisation mini/max des hauteurs de guindants de GV m'avait heurté, car contraire à l'esprit de la jauge.
Sportivement,
Achille

Répondre